&.Akogareru RPG.}


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Errance...

Aller en bas 
AuteurMessage
Tsuro Guroo
{.Kuroi
{.Kuroi
avatar

Masculin Nombre de messages : 4
Age : 24
Date d'inscription : 08/03/2009

Feuille de personnage
Pouvoir/Armes/Techniques:
Age; Sexe: 18 ans / masculin
Niveau: 4/5

MessageSujet: Errance...   Dim 8 Mar - 22:27

Quel monde étrange, sans en avoir vu la totalité Tsuro pouvait au moins certifié que c'était différent de ce qu'il avait pu voir dans sa ville à lui. Le côté urbain ne ressortait pas ici et d'ailleurs c'est dans une forêt que démarra cette nouvelle vie qu'on lui accordait. Ça sentait... la terre et se fut une pensée complètement débile mais à force de vivre dans la pollution il pouvait même dire que ça sentait l'air pur. Quelle impression étrange. Le vent lui parvenait et ce n'était pas aussi oppressante que l'air irrespirable de la ville, c'était... différent. Autour de lui, il y avait des arbres par centaines et les feuillages étaient tellement abondant que le ciel été dissimulé en quasi totalité. Le chant des oiseaux lui paraissait presque trop présents et plus loin entre deux tronc il pu même apercevoir une biche qui même à quelques mètres de lui n'avait pas encore fuit. Qu'est-ce qu'il faisait ici ? Et plus important, où se trouvait-il ? Quelle réflexion absurde ! S'il avait la réponse il ne serait pas là comme un idiot la bouche ouverte, ébahit par tant de beauté naturelle et totalement perdu d'ailleurs. Se redressant, le jeune homme s'assit en tailleur, il lançait des regards interrogatifs partout autour de lui et sa perplexité était telle qu'on aurait pu le prendre pour un muet. Après cinq minutes de contemplation, il se décida à se lever et la présence d'armes sur lui, le surprit. Chacune d'elles passa dans ces mains. D'abord, la plus évidente et encombrante,le katana.c'était une lame comme il les aimais, solides et simples, les gravures, inutiles, la couleur inutile. Pour un utilisateur de la force brute comme lui, les sabre n'avaient pas grand intérêt du côté esthétique. Remettant le sabre à sa ceinture, il prit alors ce qui lui sembla être des fumigènes. C'était, légers et petits. Afin de ne pas gaspiller il n'osa pas en lancer une au sol pour un test. Mais ça lui allait, petit, pratique et légers. En cas de fuite obligé ça lui serait alors d'un grand secours. Dans la manche de sa veste, ces fumigènes semblaient bien, à porté de sa main, il pourrait y avoir accès facilement. Continuant sur sa lancée, ce fut au tour des shurikens de venir rencontrés ces doigts fins. Ces projectiles de tailles moyenne avait un tranchant indéniable et ne voyant personne à l'horizon, le nouvel arrivant prit le risque d'en lancer un. Pas un bruit si ce n'est lorsqu'il atteint le tronc d'un arbre quelconque en seulement une demi seconde. Vitesse, précision, tranchant. Ces shurikens étaient de bonnes qualités en cas de combats éloignés bien que ce ne soit pas son point il pourrait surement se battre à armes égale contre une personne même ayant des connaissances dans ce genres de combats. mais il ne fallait pas non plus rêver, contre un professionnel, même des shurikens de bonnes qualités ne lui seraient d'aucune aide. Une sacoche à l'arrière de sa ceinture lui permit de ranger ces projectiles où il ne le gênerait pas. Enchainant les pas pour arriver face au tronc "blessé" par ce shuriken, il tint celui ci et tira, heureux de constater que ce n'était pas si aisé de les retiré une fois leur cible atteinte. Ce shuriken rejoignit les autre dans la sacoche et puis, une présence désagréable dans sa chaussure le fit se déchausser. Ce n'était guère nécessaire de l'enlever pour avoir le poignard caché dedans mais encore fallait il être au courant de l'arme de cette chaussure, chaussure gauche. cette fois là, c'était dans la chaussure gauche. Il saisit le poignard comme s'il s'agissait d'une farce, pourquoi mettre un poignard dans la chaussure de quelqu'un c'était vraiment stupide et dénué de sens ? Il l'examina, le manche, adapté à sa main, la lame courte mais largement suffisante pour trancher des veines ou atteindre un cœur battant bien au chaud dans une poitrine. La pointe de la lame était correcte et semblait aussi solide que le diamant, la pointe n'était pas aplatie et même s'il ne s'agissait que d'une arme de corps à corps, en dernier recourt, il pourrait toujours la lancée. d'après lui, elle n'aurait aucun mal à se planter dans de la chair humaine.
Après l'avoir bien observé, l'utilité de la mettre dans sa chaussure lui parut plus logique soudain. A porter de sa main et insoupçonnée une fois dans la chaussure, oui c'était un endroit plus qu'idéal. Pour être plus clair, il ne pouvait la mettre autre part, si c'était le cas alors, elle ne serait pas à sa place. Désormais, l'inventaire de ces armes pensa-t-il était terminé. Désormais il fallait qu'il bouge qu'il fasse quelque chose. Qu'il se batte. Contre quelqu'un ou quelque chose qu'importe ce serait un simple test juste pour découvrir ces nouveaux attributs de combats dont il ne savait rien. Comme une famille dans laquelle il aurait été placé de force sans avoir le temps de s'adapter mais il était temps de s'adapter, comme il se doit. Les bras pendant, sa façon de se tenir était bizarre. Comme s'il était à l'affut, ces muscles relâchés, ces bras trainant pratiquement au sol, le dos vouté. Tout ce qu'il voulait c'était trouver quelqu'un qui accepterait un combat amical ou non. Ça n'avait plus d'importance, il devait juste affronter quelqu'un ou quelque chose qui serait durant d'accord ou bien agressif. Mais personne. Juste une légère brise se jouant de ces cheveux courts.


- Je m'ennuie !

Tant pis, il fallait avancer. Un pas après l'autre ces jambes bougeait presque à contre cœur, il n'était pas motivé. Pas du tout. Quel dommage, et qui sait en plus si ça se trouve, on refuserait son défi. Tout ça le rendait de plus en plus pessimiste alors qu'il déambulait comme un perdu dans cette immense rassemblement de végétaux. Comme devait il quitter cette flore immense, hein !? Si ça se trouve, il était condamné à errer dans ces bois pour encore un nombre incalculable de temps. Quelle pensée obscure que celle ci, lui même se surprenait à penser une chose pareille mais envisager le pire n'est-ce pas là une vertu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Storm Spellbreaker
{.Co-Admin
{.Co-Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 105
Age : 25
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 22/02/2009

Feuille de personnage
Pouvoir/Armes/Techniques:
Age; Sexe: 19; Homme
Niveau: 5/5

MessageSujet: Re: Errance...   Mer 18 Mar - 13:46

[Je te réponds pour pas que tu aies à attendre longtemps :D]

Voilà maintenant une semaine que j'étais membre des Kurois, enfin membre provisoire. Je devais encore accomplir quelques travaux pour être pleinement accepté. Les Kurois étaient vraiment des gens agréables, ils ont l'alcool facile, ont le rire tout aussi facile et leurs maîtres épéistes étaient d'une grande dextérité et leur savoir fut d'une grande aide pour moi. Ils m'avaient enseigné de nombreuses choses comme certaines bottes que je ne connaissais pas, mais le mieux fut, je pense, qu'ils ne connaissaient pas mon style d'épée et me demandèrent de leur apprendre quelques rudiments. L'art d'épée des ombres est caractérisé par une vitesse d'exécution permettant de taillader un adversaire rapidement. De plus, nos techniques nous sont apprises dans la forêt où nous vivons, nos techniques sont donc particulièrement facile à utiliser en forêt. Quand ils firent leur demande, je sentis une chaleur montée dans mes joues, et je les vis se mettre à rire aux éclats. Je devais être devenu aussi rouge qu'un piment. Puis la honte partit et je me mis à rire avec eux. C'étaient vraiment des braves gens malgré ce qu'ils laissent croire. Comme moi, il veulent retrouver leur monde, et font tous pour y retourner.
Ils m'ont montrés une pièce où une carte de ce monde trônait . Le Monde Souche... Voilà où j'étais. Ils m'expliquèrent précisément ce que ce qu'était le Monde Souche et ma soif de connaissance fut étanché pour un temps. Soudainement, une sorte de point rouge clignota. "Une brèche s'est ouverte" ,me dirent-ils, "Quelqu'un est entré ici. Storm, tu es nouveau, nous devons savoir si nous avons confiance en toi, nous t'envoyons donc là-bas, voir si la brèche est toujours ouverte et sur quel monde elle ouvre, pour renvoyer certains d'entre nous. Si les shirois sont aussi prévenus, prépare-toi à combattre. Nous te souhaitons, bonne chance."
Voilà, ce que j'aimais chez les Kurois, chacun est son chef. Pas de favoritisme. Ils me plaisaient vraiment! Voilà comment je me retrouvais dans cette forêt, moins vieille que ma forêt natale mais dès mon arrivée je me sentis bien. Une part de moi, retrouva sa place et je profitais de tout. De l'odeur de la mousse, de la terre mouillé, des oiseaux. Quel plaisir, de enfin se retrouver parmi des arbres! Des grands arbres de plusieurs mètres de haut surplombant la terre et touchant le ciel de leurs branches majestueuses. Les seigneurs de la forêt, les habitants les plus vieux, les arbres, mes amis.
D'après ma carte, je me trouvais près de la brèche. Après trois bons jours de marche, je me trouvais enfin près de cette brèche. Renvoyait-elle sur mon monde? je l'espérais. Peut-être renvoyait-elle même sur ma forêt?! Le silence se fit dans mon esprit et une grande joie m'envahit à l'idée de retrouver les Ombres, leurs rires, leurs voix, le lac de lune, l'humidité de la grotte. Un bruit de pas me sortit de mes songes. Crac! une branche se casse sous les pas, et puis une deuxième et encore une troisième, il venait dans ma direction. Je me trouvais devant une montagne, une montagne de muscles. Pas une portion de graisse, que du muscle. Une montagne de muscles aux cheveux bruns et courts. Je remarquais le katana à sa hanche. Oulà, mieux ne vaut pas le contrarier lui!


"Salut, tu dois être un nouveau ou alors un shiroi. Bienvenue dans le monde souche quand même, je m'appelle Storm et toi?"


J'attendis d'un air anxieux, sa réponse, qu'elle soit sous la forme d'une attaque ou d'une parole.

_________________
Peine, souffrance, mort. Trois mots, trois fléaux qui ne devraient pas exister
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Errance...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
&.Akogareru RPG.} :: {.De Nouveaux Horizons :: {.Forêt-
Sauter vers: