&.Akogareru RPG.}


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 {.Artemis Gray Evans [FONDATRICE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Artemis Gray Evans
{.Fondatrice
{.Fondatrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 250
Age : 22
Date d'inscription : 23/11/2008

Feuille de personnage
Pouvoir/Armes/Techniques:
Age; Sexe: 15 ans; Fille
Niveau: 5/5

MessageSujet: {.Artemis Gray Evans [FONDATRICE]   Dim 8 Fév - 16:49


    * I D E N T I T E *
Votre personnage.

_Nom : Gray Evans
_Prénom : Artemis
_Âge: 15 ans
_Sexe : F

_Caractère : Artemis est quelqu’un d’un peu « spécial » Elle s’énerve facilement face a des futilités mais sait garder son sang froid face a un ennemis. Elle est très lunatique et l’on a du mal à la cerner. Souvent peu sérieuse, elle fait souvent usage de l’ironie et autre humour plutôt spécial qui ne fait pas vraiment rire tout le monde. Artemis est une pille électrique vivante. Elle déborde de vie et de liberté.
La jeune fille reste bonne dans la plupart des domaines intellectuels, mais, ce n’est pas ce qui nous intéresse.
Artemis et bonne vivante, gourmande et parfois peu brusque, mais elle reste chaleureuse une fois que l’on la connaît bien.
Insolente et sure d’elle, elle déteste que l’on la vouvoie et tutoie les gents dès leur première rencontre, elle donne souvent des diminutifs ou des surnoms aux gents pour faire plus cours. Artemis s’emporte souvent, lançant des lames à tout bout de champ dès que l’on l’énerve. Mais, elle reste câline et aime que l’on la serre dans ses bras, bien qu’elle ne l’avoue jamais.
Chose a ne pas faire : la réveiller le matin. En effet, elle est adepte de l'écrasage de réveil ou de lancer d'oreiller dans la face. Son mode de vie est très décalé, elle se couche tard et par conséquences, fait pas mal de grasses matinées.
Selon les jours, elle peut se montre comme une véritable flemmarde je-m'en-foutiste.
Bien qu’affichant souvent un air un peu renfrogné, elle est prête à tout pour protéger Jiyuu, ainsi, à force de trop vouloir en faire, elle rentre souvent couverte de blessure de ses missions. Heureusement, elle est dotée d’un temps de récupération très rapide et elle peut compter sur les guérisseurs de la ville.
Sportive et ne voulant pas négliger ses devoirs envers la ville, elle s’entraîne tous les jours pour en foin pouvoir protéger ceux qui l’on protégé. On l’auras compris, elle est très attachée aux promesses, et vous pouvez être sûr qu’elle ne trahira jamais ses serments. Elle donne beaucoup d’importance dans son honneur, ainsi, elle peut vous faire la tête pendant plusieurs semaines si vous la ridiculisez et ne s’abaissera pas à faire des excuses non dues.
Notez le, elle est le leader le la brigade anti-monstre, ce qui fait qu’elle hait ces bestioles et est prête à tout pour les éliminer.

_Physique : Artemis est une jeune fille de taille… Plutôt petite à vrais dire… Ce retard de croissance lui à souvent des moqueries, mais ceux-là ne se sont pas moqués bien longtemps. Hé oui, même si la jeune fille à l’air faible avec sa taille de naine et son poids plume, elle n’en reste pas moins très musclée. Ses dimensions font d’elle une personne rapide et agile qui vous fera ravaler vos mots. Plate comme une planche à repasser, son corps à l’air de ne pas être sortis de l’enfance, ce qui fait que peu de gents se méfierons de cette demoiselle.
Son visage à des trais très fins, et moins enfantins que son corps. Prés de la moitié de sa figure est mangé par deux grands yeux d’un rouge flamboyant, prunelle de rubis dont le regard à la « Tu me cherches tu me trouves » peut décourager bien des gents de l’attaquer. Sa peau est très pâle, fine comme du papier de soie, les rares mains qui ont déjà eut la chance de la caresser l’attesterons : il n’y à que peu de choses aussi douces.
Artemis possède de magnifiques cheveux. Longs jusqu’à ses genoux, d’un rouge tout aussi flamboyant que ses yeux, on à parfois l’impression de voire une flamme quand Arty passe devant vous en courant. La plupart du temps, la demoiselle laisse ses cheveux détachés, mais, par soucis pratique ou esthétique, il arrive qu’elle se les attache en une longue queue-de-cheval ou en deux couettes de chaque côté de son crâne.
Artemis est souvent habillées avec une sorte d’uniforme de lycée, de couleur kaki avec des boutons dorés, quand elle va combattre ou bien quand elle veut être discrète, Arty rajoute sur son uniforme une grande cape noire. Quand elle n’est pas habillée comme ça, elle aime porter des choses colorées, et inhabituelles.

_Histoire (7 lignes minimum : Comment votre perso arrive dans le Monde Souche) :

_Armes :
[b]-Trinity Raven :
Grande épée Noire incrustée de signes bleus fonçés et argentés
-Chaos' Sharp : Très Grand Shuriken noir, peut servir de bouclier si on le fait tourner à grande vitesse.
-Black Twins : Ensemble de deux gros pistolets noirs et rouges, reliés par une chaîne.
-Colosum : Gants noirs renforcés aux phalanges et remontants jusqu’aux coudes, permettent de donner des coups d’une grande puissance.
-Dragon : Lance, Artemis la manie très rapidement.
-Aika No Nageki : Grand sabre à la lame aux reflets rouges, arme puissante. Le nom signifie "les Complaintes du Chagrin"

_Pouvoir : Artemis est une Kotodama, pour faire un résumé, elle peut faire apparaître à peu près n’importe quoi en prononçant son nom. Cela pourrait paraître puissant, mais, ce pouvoir est dur à maîtriser, déjà, les objets qu’elle fait apparaître sons éphémères, ils ne peuvent rester dans ce monde que pendant deux jours, grand maximum, sous peine de dégrader la santé de la jeune fille. Ensuite, le mot doit être bien dit, sans trop d’intonation et en articulant bien. A cause de ce pouvoir, Artemis doit se forcer à parler un peu dans sa barbe tous les jours, car, ne pouvant pas désactiver ce don, elle risquerais de faire apparaître n’importe quoi… Elle contrôle aussi le Feu. Note : Ses armes sont les seules choses qu'elle peut appeler dans ce monde pendant la temps qu'elle veut, pour la simple et bonne raison qu'elles existent en "vrai".

_Exemples de techniques :
-Vector Plate : Technique faisant apparaître une grande flèche noire sous quelque chose ou quelqu’un, la chose ou la personne est envoyée à grande vitesse dans le sens de la flèche. Technique pouvant servir à se déplacer ou bien à éviter qu’un adversaire ne prenne la fuite.
-Edge End : Crée une tempête de feu dans un périmètre donné. Technique usant pas mal d’énergie.
-Cloud’s Melody : Arty Crée de la fumée, permet de camoufler la trajectoire d’une arme ou bien de prendre la fuite.
-Vector Arrow : Artemis crée douze flèches (semblables à celles du Vector Plate), flèches qui transpercent l’ennemis en s’abatant sur lui.
-Fire Blossom : Une pluie de pétale de feu se crée dans un périmètre donné. Peu destructeur, mais très jolis à voir.
-Fire Balls : Crée de petites boules de feu que l’on peut envoyer à la main ou en frappant dessus.
-Fire Kick/Punch : Artemis Entoure ses poings/ Ses jambes de feu et donne des coups dont la puissance est doublée.
- Needles : Crée une multitude d’aiguilles qui tombent sur l’adversaire comme de la pluie ou qui sont envoyées comme des fléchettes.
-Bullets : Fait apparaître des armes à feu autours d’Arty, il suffit alors de la jeune fille de faire des « Dadadadadadadadadadada ! » pour tirer.
-Shuriken : Envoie des shuriken sur l’ennemi
-Tetsu Bishis : Fait apparaître au sol des petites étoiles à 4 branches (avec une pointe en haut) peut faire très mal aux pieds si l’on marche dessus.

_Groupe : Haiiro
_Monde D'origine : Artemis vient d’un monde très vieux dont elle est la seule rescapée. L’endroit ressemblait au japon ancien, avec ses guerres et ses morts. Ce monde et l’humanité qui le peuplait étais en fin de vie, comme tous les mondes, celui-ci n’avait que quelques milliards de millions d’années à vivre. Mais, entre ce monde et Makai, il s’étais là aussi ouvert des brèches par les quelles ce sont engouffrés des centaines de monstres. Accélérant ainsi la destruction de ce monde.
_Autres Commentaires :



    * V O U S *
Quelques informations à propos de votre vrai-vous.

_Âge : 13 ans
_Comment avez-vous connu le forum ? Gné ! C'est moi qui l'ai créé patate !
_Aimez-vous le RPG ? Non pas du tout ! A ton avis banane !
_Temps consacré pour le forum : là j'ai deux semaines de vacances, donc tous les jours, mais à la rentrée, plus que le week-end et rarement en semaine T.T
_Autres Commentaires : Bouh !


Dernière édition par Artemis Gray Evans le Sam 21 Mar - 19:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akogarerurpg.forumactif.org
Artemis Gray Evans
{.Fondatrice
{.Fondatrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 250
Age : 22
Date d'inscription : 23/11/2008

Feuille de personnage
Pouvoir/Armes/Techniques:
Age; Sexe: 15 ans; Fille
Niveau: 5/5

MessageSujet: Re: {.Artemis Gray Evans [FONDATRICE]   Ven 13 Fév - 0:37

Tadaaaam ! Voici l'histoire ! =D

Je… Je suis née un jour d’automne, le Vendredi 31 octobre, je crois… Je suis née dans une grande famille, ils m’ont beaucoup choyée, trop peut-être… Ils espéraient qu’avec tous leurs jouets et leurs bons sentiments je serait comblée. Mais, ils n’avaient été capables que de m’abandonner dans cette cage dorée, ce palais de soie. Ils me cachaient du monde alentour, sous prétexte de me protéger. Mais, malgré toutes leurs précautions, je le voyais bien de ma fenêtre, ce monde si rouge… Rouge sang. Comme mes cheveux, comme les carnages qui avaient lieu à l’extérieur. Même quand le soleil étais à son zénith, le ciel restait rouge, ce monde et son étoile était tellement vieux que je pouvais regarder l’astre incandescent sans ciller.
Quatre fois par ans, sous prétexte du changement de saison, je pouvais, non, je devais assister aux grands « Banquets Du changement ». Du changement ? Mon oeil chaque année étais pareille, tout d’abord un printemps humide et venteux, ensuite un été torride, été où l’on devais me migrer dans les sous-sols pour sois disant protégent ma peau du soleil… Suite à cette saison, revenais de nouveau la pluie et la boue de l’automne. Petite, dans les imagiers, on me faisait voir l’automne comme une saison orage, comme les feuilles mortes, foutaises ici encore, Ici, l’automne étais Brun, Marron comme la boue, comme le sang séché. L’hiver étais juste un passage entre le printemps et l’automne, un passage où la pluie devenait plus blanche, pendant quelques jours, avant de fondre et de salir de nouveau le paysage. Et chaque année était identique à celle qui la précédait, et à celle qui la suivra. Seul le nombre de mort sur le champ de bataille différait un peu selon les années. Bref, Je Haïssais ces interminables banquets pendant lesquels des membres de ma soi-disant famille me toisaient, envieux de ma place de première héritière au trône, poste qui m ‘écoeurais d’avance et que je ne pouvais pas refuser. Sur mon passage, j’entendais des mots, des phrases, murmurées par des gents me toisaient avec des yeux reptiliens.

-Elle est un peu petite pour son age non ?
-Mais il paraît qu’elle est d’une maturité exemplaire…
-Quand même, regardez là, ses cheveux et ses yeux sont étranges non ?
-Oui, Ni son père ni sa mère n’en possèdent de pareils…

Mentalement, je me bouchais les oreilles, me contentant de répondre poliment aux questions que l’on me posait, cachant mon envie de rabâcher ces hypocrites de nobles, dégoûtée à l’idée qu’une seule goutte de leur sang puisse couler dans mes veines. Mais, je restais patiente, envoyant des sourires forcés aux adultes, mais comptant mentalement le temps qui me restait à passer parmi ces gents.
Mais, pour mon bonheur ou bien mon malheur, je n’avais effectivement pas les cheveux comme ceux de mes parents, ni les yeux d’ailleurs… Alors que j’avais 7 ans, le scandale fut découvert. Apparemment, mon père ne l’étais pas. J’étais le fruit d’un adultère, alors que ma mère s’étais éprise d’un jeune soldat, lequel mourut quelques mois plus tard, lors d’une des nombreuses guerres De l’époque. Honteux de s’être fait rouler, Celui qui s’étais considéré comme mon père condamna ma génitrice à la peine de mort. Mon sort provoqua de nombreux débats, on ne pouvait pas me tuer tout de même ! Je ne pouvais pas être responsable de ma naissance, non ? Finalement, on ne fit que me placer dans un milieu ordinaire, loin des dorures et de l’argenterie du palais. Moi, je me réjouissais de ce rebondissement, même pendant les semaines où l’on a débattu de si je devais mourir ou pas j’étais aux anges, morte ou pas, j’aurais évité de recevoir cette braise incandescent qu’étais le Trône.
Je vécus donc dans la ville, et, bien que chaque fois que je levais les yeux j’apercevais ce qui avais été ma prison, j ‘étais libre, libre d’apprendre ce que je voulais sans que l’on me dise que « ça ne me servirait à rien pour mon futur… » Certes, la vie étais plus dure, et les autres enfants s’amusaient à me ridiculiser, pour eux, je n’étais pas fréquentable, juste une princesse déchue. Mon crime n’étant pas assez grave pour m’éloigner totalement du château, on me gardait sous surveillance, au cas où les trois autres princes mourraient, je serais alors forcée à prendre ce poste qui me donnait la nausée. Pour veiller à ma sécurité, j’étais protégée par Sayako, une kunoichi qui me servait de garde du corps, elle étais très sympathique. Alors que la plupart des gents prenaient clairement un parti, ou ils faisaient du lèche-bottes, ou ils me méprisaient à cause de mes origines douteuses, Sayako restait neutre, elle me grondait parfois, mais elle me protégeait toujours, empêchant quiconque de me faire du mal, sans pour autant m’étouffer. Même quand je me figurais être seule, je savais que je n’avais qu’a prononcer son nom pour qu’elle arrive près de moi, sortant de sa cachette ou se téléportant à mes côtés. Voyant que je m’ennuyais malgré les cours et malgré cette nouvelle vie, elle me proposa d’apprendre à combattre. J’étais heureuse, je ne m’ennuyais plus. Sayako étais une professeur aussi exigeante qu’elle étais une garde du corps sans faille, les cours qu’elle me donnait étaient durs, mais, semaines après semaines, je sentais mes muscles faibles de petite princesse se transformer, durcir. Tellement prise par cet entraînement, je ne fit même pas attention quand on appris que mon demis frère le plus jeune étais mort, Empoisonné.
C’est aussi vers cette époque que je pris conscience de mon don, en envoyant sans le faire exprès un shuriken sur Sayako.
- Tu dois être une Kotodama, une de ces personnes qui peuvent faire apparaître ce qu’elles veulent à condition de trouver les bons mots. Ce pouvoir doit te venir de ton père, tout comme tes cheveux.
C’est l’explication que trouva ma bienveillante kunoichi, je m’en suis satisfaite et lui demandait qu’elle m’aide à le contrôler. Je ne voulais pas la blesser comme j’avais failli le faire avec le shuriken. Ainsi, l’entraînement continua, et Sayako m’enseigna comment parler sans faire apparaître n’importe quoi et m’aida à faire apparaître des choses toujours plus grandes, en plus grand nombre. Cette fois encore, je ne m’intéressa pas à la nouvelle qu’un Autre de mes demis frères étais mort. Une hémorragie interne avait dit le légiste.
Je m’étais crue définitivement écartée du trône, mais, quelques mois plus tard, on m’appris que le dernier de mes frères était mort assassiné. Il n’y avait plus rien entre moi et l’empereur. Je faisais donc le vœu que l’homme qui étais alors au pouvoir, mon beau-père, vive le plus longtemps possible. Hélas, s’il y avait quelque chose qui veillait sur ce monde, cela devait faire longtemps qu’il dormait. L’empereur fut assassiné deux semaines plus tard, par des hommes vêtus de noir.
Plusieurs semaines passèrent alors, semaines pendant lesquelles je priais pour que l’on ait oublié mon existence. Mais, mon attente fut de nouveau déçue, il y avait dû y avoir quelqu’un pour dire tout haut les mots que je redoutais. « Et la princesse déchue alors ? » Mon couronnement se déroula en automne, cette saison si boueuse dans ce monde… Sous le ciel vermillon, je fus nommée Impératrice.
Les premières semaines se passèrent bien… Malgré le fait que j’étais retournée dans cette cage soyeuse. Mais, les hommes éprouvant le besoin permanant de réguler leur croissance démographique en se massacrant lors des guerres, il ne fallut pas longtemps avant qu’un pays voisin se mette en tête de déclarer la guerre à l’empire dont j’avais hérité contre mon gré.
Il y eut plusieurs batailles, mais le pire n’étais pas encore arrivé. En attendant, une fillette de 12 ans n’étais pas qualifiée pour gouverner un empire, encore moins en résistant aux conséquences d’une faille entre un monde plein de violence et un monde déjà trop vieux et abîmé par ses humains.
C’est en octobre que la brèche se créa. Le monde démoniaque de Makai vomis alors de hordes de monstres sous le ciel rouge de mon monde. Les villes furent rasées par des déferlements de créatures hérissées de griffes et de dents. Sayako m’emmena hors du château par des sous terrains, me forçant à emmener le sabre Aika No Nageki, le sabre sacré que j’avais reçu lors de mon couronnement. Mais, finalement, ses intentions n’étaient peut-être pas de me protéger. Après avoir marché pendant des heures sous terre, nous finîmes par entrer dans une salle, apparemment très ancienne. Sayako se retourna vers moi, « C’est Finis » me dit-elle avant de sortir ses poignards. Ma chère Sayako n’étais donc pas là pour me protéger, tout ce qu’elle voulait, depuis le début, c’étais juste ma mort.
Du combat qui suivit, je n’ai que de sombres souvenirs. À la fin, alors que j’étais en sang, effondrée contre un pilier, je me rappelle des derniers mots qu’elle m’adressa :
- C’en est finis pour toi. La prophétie l’avais prévue, cette attaque de démons, ta mort aussi.
Je murmurais un mot, un seul.
-Pieux.
Du sol jaillirent alors des pals de bois, pals qui transpercèrent la malheureuse. Des larmes commencèrent alors à couler sur mon visage, je fis alors mes adieux à l’amie qu’elle avait été.
-Adieu, Sayako. Merci pour ce que tu m’a appris.
Je me levais alors en grimaçant, et lui prit ses deux sabres cours, en guise de souvenir. La suite est confuse. Je me souviens avoir marché pendant des heures, avant me retrouver dans une salle semblable à celle où s’étais déroulé le duel. Au milieu de cette salle trônait une porte, noire et incrustée de fils d’ors. J’hésitais de longues minutes à l’ouvrir, mais, le sol trembla et ce fut l’argument décisif. Je m’engouffrais dans ce passage vers un nouveau monde.

J’étais arrivée dans le Monde Souche le jour de mes treize ans. J’ai séjourné chez un couple de fermiers pendants quelques semaines avant de décider de partir à la ville. À Jiyuu. Sur la route, un jeune homme accepta de me servir de guide, mais, finalement, nous fûmes séparés par une attaque de monstres. En apprenant que ces démons sévissaient aussi dans ce monde, je décidais de me donner comme objectif d’en éliminer un maximum, histoire qu’ils ne ruinent pas ce monde au ciel si bleu, comme ils l’avaient fait avec le mien. 2chelon par échelon, je finis par me retrouver à le tête de la brigade anti-monstre. A présent, un nouvel avenir s’ouvre devant moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akogarerurpg.forumactif.org
 
{.Artemis Gray Evans [FONDATRICE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Evans Paul dans la tourmente: les deputés parlent...
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Présentation d'Artemis [Validée]
» NOU TANDE KE EVANS PAUL( KP) SE YOUN NAN EVANTYEL PREMYE MINIS.
» Evans Pau = KP premier ministre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
&.Akogareru RPG.} :: {.At The Beginning :: {.You :: {.Fiches Validées~-
Sauter vers: